Frontièresrerefermées

On a referménos frontières
qui étaient déjà fermées
On met le feuaux fourmilières
parce qu’on ne sait jamais
Onentretient la poudrière
on n’est jamais trop armé
Onchante en chœur hymne et prières
qui pourrait nous enblâmer
On dit toujours c’est la dernière
quand laguerre est entamée
Émotion et démarche fière
nosgrands chefs se font aimer
Drapeau tricolore et bannières
êtreunis c’est acclamer
On peut autant jeter la pierre
auxméchants qu’aux opprimés
Bombarder une ville entière
sescriminels présumés
Il faut protéger nos arrières
quitteà tout amalgamer
La peur mauvaise et conseillère
d’unpouvoir qui doit ramer
 

Notéau 311tb du 15 novembre au 1er décembre 2015.